Lecture n°17: Lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher

Chaque mois, l’équipe Jâhiz vous révèle un livre de sa bibliothèque.

Nous espérons que nos conseils lectures vous inspireront in châ a Llâh.

BismiLlahi ar-Rahmâni ar-Rahîm,

Le Ramadan arrive bientôt et c’est l’occasion pour nombreux de réaliser une grande adoration. Cependant, on oublie parfois que certains ne pourront pas l’effectuer.

Tout d’abord, il y a les personnes malades. Ensuite, il y a les personnes qui nous ont quitté avant l’arrivée de Ramadan. Qu’Allâh nous permette d’atteindre ce mois de Ramadan!

Réconforter une personne malade ou une personne en deuil n’est pas tâche facile. Cela demande de la sagesse: avoir les bons mots, au bon moment.الحمد لله, les éditions Imaany ont travaillé pour nous rendre accessible de magnifiques livres sur ces sujets.

Le premier: « Réconfort aux personnes malades » de Sheykh ‘abd al ‘Aziz as-Sadhâne, accompagné de la citadelle du malade. Nous en parlons dans un article que vous pouvez retrouver en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le deuxième: « Lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher » de Abou ‘abd Rahman Sa’îd ibn ‘Ali ibn Wahf al Qahtâni. Nous allons en parler ci-dessous.

Lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher
(de Abou ‘abd Rahman Sa’îd ibn ‘Ali ibn Wahf al Qahtâni)

Qui n’a pas déjà perdu une personne de son entourage que ce soit de loin, ou de près, très près, voire la chair de sa chair.
Dans tous les cas, ce livre saura être une cause pour vous aider dans votre épreuve.

L’auteur a d’ailleurs écrit cette épitre à l’attention d’un ami à lui qui avait perdu son enfant. Le sheikh a ensuite ajouté des sources afin de réconforter les personnes ayant perdu un être cher de leur entourage. (Il nous est également précisé que l’auteur lui-même a perdu deux de ses fils).

Sheykh Sa’îd al-Qahtâni réunit près d’une trentaine de moyens pour aider à patienter durant cette épreuve. Ces moyens comprennent des sources (versets et ahadiths sur ce sujet).

L’auteur nous rappelle dès le premier moyen des versets de la sourate al-Baqara:

«  Et nous vous éprouverons très certainement par un peu de peur, de faim, et une diminution des biens, de personnes et de récoltes (de fruits) » (…)

Sourate n°2, al-Baqara – verset 155


Nous citerons quelques moyens. Parmi ceux-ci, les numéros :

10 – Allah a promis une immense récompense à ceux qui prononcent les invocations liées au malheur

Peut-être avez déjà entendu l’histoire d’Oum Salama. Elle fût une épouse du Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam). Mais avant cela, elle était l’épouse d’Abu Salama. Suite au décès de son époux, elle fît la dou’aa suivante:

« Nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que nous retournerons. Ô Allah! Récompense-moi pour mon malheur et remplace-le-moi par quelque chose de meilleur ».

Elle était toutefois très satisfaite de son époux et se demandait comment pouvait-elle avoir meilleur que lui.
C’est alors qu’elle épousa le Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) par la suite (ndlr).

Le messager d’Allah (sall’Allahu aleyhi wa salam) a donc dit:

« Il n’est pas de serviteur atteint par un malheur qui dit: Nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que nous retournerons. Ô Allah! Récompense-moi pour mon malheur et remplace-le-moi par quelque chose de meilleur » sans qu’Allah ne le rétribue pour cela et ne lui remplace par quelque chose de meilleur.

Par ailleurs, d’après Abou Moussa al ach’ary, le messager d’Allah (sall’Allahu aleyhi wa salam) a dit:

« Lorsque l’enfant d’un serviteur décède, Allah interroge les Anges:

Vous avez repris l’âme de Mon serviteur? Ils répondent: oui.

Il demande à nouveau: Vous avez repris le fruit de son coeur? Ils répondent: oui.

Il demande: Et quelle fut la réaction de Mon serviteur? Ils disent: Il a proclamé Ta louange et dis: Nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que nous retournerons.

Allah dit alors: Construisez une maison au Paradis pour Mon serviteur et nommez-la : la maison de la louange » (Rapporté par at-Tirmidhy).

19 – Quiconque perd un enfant et en espère la récompense le retrouvera à la porte du Paradis, par la grâce d’Allah et sa miséricorde

Dans ce paragraphe, l’auteur cite le cas d’un homme qui avait habitude de se rendre auprès du Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) accompagné de son fils.


Le prophète lui demanda: Est-ce que tu l’aimes? L’homme répondit: Ô Messager d’Allah, puisse Allah t’aimer comme j’aime mon fils.

Après cela, le Prophète le perdit de vue et demande des nouvelles de son fils.
On lui dit: il est mort Ô Messager d’Allah.

Le Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) dit à son père:
N’aimerais-tu pas le retrouver en train de t’attendre à chacune des portes du Paradis?


L’homme dit: Ô Messager d’Allah! Est-ce uniquement valable pour moi ou pour tous les musulmans?Il répondit: C’est plutôt valable pour tous les musulmans ».
Rapporté par an-Nassây d’après Qoura ibn I’yâs.

21 – Le mort-né trainera sa mère au Paradis

Beaucoup de nos soeurs sont éprouvées par cela. Ne nous les oublions pas. A ce titre est cité le hadith du Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) d’après Mou’adh ibn Jabal:

« Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa Main! L’enfant qui meurt des suites d’une fausse couche traînera sa mère par son cordon ombilical jusqu’au Paradis, à condition qu’elle en espère la récompense ».

Rapporté par ibn Mâjah

L’auteur annonçait en début d’ouvrage qu’il espère qu’Allah nous inspirera à acquérir cet ouvrage et à l’offrir à toute personne ayant traversé ou traversant cette épreuve.

C’est pour cette raison que nous avons souhaité y consacrer un article, mais aussi que nous offrons un exemplaire de cet ouvrage.

Il vous suffira de laisser un commentaire en dessous de l’article. Vous aurez jusqu’au dimanche 5 mai minuit pour participer. Le gagnant ou la gagnante tiré(e) au sort sera contacté(e) pour que le livre lui soit envoyé dès lundi 6 mai.

« Lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher » de Abou ‘abd Rahman Sa’îd ibn ‘Ali ibn Wahf al Qahtâni, éditions Imaany – 6€

Vous souhaitez vous le procurer?

Bénéficiez d’une remise de -20% sur le pack « Réconfort aux personnes malades + citadelle du malade + lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher » (RCL) en cliquant ici:

https://editions-imaany.com/?product=pack-rcl-reconfort-aux-personnes-malades-la-citadelle-du-malade-lettre-a-ceux-qui-ont-perdu-un-enfant-ou-un-etre-cher

Click Here to Leave a Comment Below