Lecture n°18: Réconfort aux personnes malades

Chaque mois, l’équipe Jâhiz vous révèle un livre de sa bibliothèque.

Nous espérons que nos conseils lectures vous inspireront in châ a Llâh.

BismiLlahi ar-Rahmâni ar-Rahîm,

Le Ramadan arrive bientôt et c’est l’occasion pour nombreux de réaliser une grande adoration. Cependant, on oublie parfois que certains ne pourront pas l’effectuer.

Tout d’abord, il y a les personnes malades. Ensuite, il y a les personnes qui nous ont quitté avant l’arrivée de Ramadan. Qu’Allâh nous permette d’atteindre ce mois de Ramadan!

Réconforter une personne malade ou une personne en deuil n’est pas tâche facile. Cela demande de la sagesse: avoir les bons mots, au bon moment.الحمد لله, les éditions Imaany ont travaillé pour nous rendre accessible de magnifiques livres sur ces sujets.

Le premier: « Réconfort aux personnes malades » de Sheykh ‘abd al ‘Aziz as-Sadhâne, accompagné de la citadelle du malade. Nous allons en parler ci-dessous.

Le deuxième: « Lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher » de Abou ‘abd Rahman Sa’îd ibn ‘Ali ibn Wahf al Qahtâni. Nous en parlons dans un article que vous pouvez retrouver en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Réconfort aux personnes malades
(de Sheikh ‘abd al’Azîz as-Sahdâne)

reconfort-aux-personnes-malades-imaany-jahiz

Vous connaissez sûrement la fameuse parole de notre Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam):  

« Il est deux bienfaits que beaucoup de gens n’apprécient pas à leur juste valeur : La santé et le temps libre »

Rapporté par Bukhâri

La santé. Un bienfait d’Allah dont on ignore parfois et dont on se rappelle que lorsqu’elle nous est enlevée.

Pour autant, face à une telle épreuve qui est la maladie, il nous faut adopter une certaine conduite et se rappeler de nombreuses choses que ce magnifique livre nous révèle.

L’auteur introduit cet ouvrage par une simple question: « Pourquoi Allah éprouve le musulman et la musulmane par la maladie? »

Il répond à cela que la maladie a des causes. Parmi celles-ci, le fait d’être négligent ou paresseux à l’égard de certaines prescriptions d’Allah, elle est alors une punition. Mais aussi, elle est une cause de purification des péchés commis mais également un moyen d’élever le malade dans l’au-delà. Mais encore, il se peut que cette maladie repousse un mal bien plus grand.

Il est ainsi nécessaire de faire une introspection et voir si l’on se trouve dans l’une de ces catégories.

Deux choses pour relativiser: que ce malheur ne touche pas le malade dans sa religion ET que ce malheur est moins important que ceux d’autres personnes.

L’auteur évoque également les différents états par lequel passe le malade à savoir:

  • pendant la maladie
  • pendant les soins
  • après la guérison

Il développe chacun d’eux afin d’éclairer le lecteur sur le comportement à adopter, les interdictions quant à certains moyens pour chercher la guérison mais aussi l’avertissement à ne pas retomber dans la négligence une fois guéri.

En deuxième partie du livre, l’auteur cite diverses sources (du Coran ou des ahadiths) pour réconforter le malade.
Nous retrouvons ainsi certaines paroles vues dans l’ouvrage « lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher « .

La parole suivante de notre Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) est également citée:

« Tous les maux qui atteignent le musulman qu’il s’agisse de fatigue, de maladie, de soucis, de tristesse, de préjudices, d’affliction (de toutes sortes) jusqu’à l’épine qui le blesse sont autant de moyens par lesquels Allah le purifie de ses péchés »

Rapporté par Boukhâri

Cette deuxième partie comprend également des recommandations. Parmi celles-ci, avoir une bonne opinion d’Allah, L’évoquer et L’invoquer avec insistance, se rappeler sa miséricorde et prendre garde à en désespérer au point de délaisser ses obligations religieuses ou d’aggraver sa santé par d’autres moyens.

Concernant l’évocation d’Allah, l’auteur dresse une liste de plusieurs bienfaits. Plusieurs nous ont touché parmi ceux-ci

  • le numéro 20: le serviteur est évoqué auprès d’Allah en fonction de ses paroles par lesquelles il proclame la grandeur d’Allah

Le Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) a dit: « Les paroles qui évoquent la Majesté d’Allah comme le tasbîh, le tahmîd, le takbîr et le tahlîl se rassemblent autour du Trône d’Allah en émettant un bourdonnement semblable à celui des abeilles, et sont attribuées à celui qui les prononcent. L’un d’entre vous ne souhaiterait-il pas être évoqué constamment auprès de son Seigneur? » (Rapporté par Ahmad).

  • le numéro 35: (…) « Makhoul disait : « L’évocation d’Allah est une guérison, alors que l’évocation des gens est une maladie »
  • le numéro 36: (…) Certains savants parmi les prédécesseurs disaient: « comme est mauvais l’oubli de Celui qui ne t’oublies pas » (cad Allah)
  • le numéro 37: Le Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) a dit « Touba sera la récompense de celui qui trouve beaucoup de demandes de pardon dans le registre de ses actions » (Rapporté par ibn Majah)

Qu’est-ce que Touba? 

Le Prophète (sall’Allahu aleyhi wa salam) a dit: « Touba est un arbre qui se trouve au Paradis dont la longueur est de cent ans. Les vêtements des habitants du Paradis proviennent de ses branches » (Rapporté par Ahmad)

Cet ouvrage regorge de paroles réconfortantes. Il est suivi de plusieurs invocations, d’éclaircissements, de conseils autant pour le malade que celui qui le rend visite.

Qu’Allah nous préserve de la maladie et préserve notre entourage et nous accorde la patience dans ces épreuves.

Là encore, nous espérons en faire profiter un maximum en diffusant ces quelques extraits et en permettant d’offrir un exemplaire de ce livre, accompagné de la citadelle du malade.

Il vous suffira de laisser un commentaire en dessous de l’article. Vous aurez jusqu’au dimanche 5 mai minuit pour participer. Le gagnant ou la gagnante tiré(e) au sort sera contacté(e) pour que le livre lui soit envoyé dès lundi 6 mai.

« Réconfort aux personnes malades» de Sheykh ‘abd al’Azîz as-Sadhâne, éditions Imaany – 7€

« La citadelle du malade » authentifiées par Sheykh al-Albânî, éditions Imaany – 2,50€

Vous souhaitez vous les procurer?

Bénéficiez d’une remise de -20% sur le pack « Réconfort aux personnes malades + citadelle du malade + lettre à ceux qui ont perdu un enfant ou un être cher » (RCL) en cliquant ci-dessous:

https://editions-imaany.com/?product=pack-rcl-reconfort-aux-personnes-malades-la-citadelle-du-malade-lettre-a-ceux-qui-ont-perdu-un-enfant-ou-un-etre-cher

Click Here to Leave a Comment Below